Parnell & Newmarket

22 03 2011

Frienz Backpacker, Auckland, 22h30

Dîner sur le pouce. Nous rejoignons Tom à l’Industrial Research Limited, là où se trouve la SSTS, pour lui donner un coup de main. En effet, ce matin, il a vidangé les 22 mille litres d’eau de la cuve pour nous permettre de rentrer à l’intérieur et changer l’angle du support, de 10° à 20°. Cette opération prend du temps, car il est nécessaire d’enlever toute l’instrumentation, retirer 4 grosses vis, roter le support et enfin le visser à nouveau. Par ailleurs, l’angle ayant changé, il est nécessaire de modifier encore le support d’un capteur, et prendre quelques mesures pour découper les échantillons aux dimensions finales. Retour au CACM pour effectuer ces quelques manipulations, avec Erwan nous profitons encore de prendre un peu d’avance sur le collage des jauges de contraintes, qui nous permettront de connaître la déformation de la peau et bien entendu les contraintes dans les panneaux : notation des emplacements, préparations des surfaces …

17h00. Retour sur Auckland. Erwan me ramène et me dépose dans le quartier de Parnell, où il habite, et que j’ai décidé de découvrir en même temps que celui juxtaposé de Newmarket. Il s’agit d’un des plus vieux quartiers de la cité, et, à ce titre, il possède encore un certain nombre de bâtiments de l’époque. La visite commence par la cathédrale Holy Church, de facture moderne, qui possède de magnifiques vitraux éclatants. A côté, l’église St Mary’s, construite en bois dans un style renaissance gothique, flamboie de blancheur sur le fond couleur brique du chœur de Holy Church Cathedral.

En descendant Parnell Road, j’observe Kinder House, une maison construite en pierre basaltique  en 1857, ayant appartenu au Révérend Dr John Kinder, avec un joli petit jardinet. En contrebas, dans Ayr street est situé Ewelme Cottage, construit en 1864, qui est étonnamment bien conservé. Ces deux bâtisses se visitent cependant uniquement jusqu’au milieu de l’après-midi. Je reviendrai sûrement un ouikènne pour les observer plus particulièrement, en faisant un petit saut jusqu’au bout de Newmarket où se trouve une maison de style gothique Carpenter plantée, paraît-il, au milieu d’un paysage luxuriant.

En remontant en direction de Parnell Rose Gardens, je me perds dans les faubourgs du quartier et découvre de typiques petites ruelles qui se perdent dans l’ombre de la végétation importante ou encore de celle de la colline. Une bâtisse fait tache avec son air mi-italien, mi donjon fortifié ; elle ne démérite pas son nom de « Palazzio » qui orne son fronton. J’aime bien son petit cachet vieillot. Le jardin se révèle un lieu calme, malgré la route qui passe à côté. Les senteurs humées me sont connues, pas comme celles de toutes les espèces que j’ai croisées ces derniers jours. De Dove Myer Robinson Park, la vue se perd entre deux arbres dans le bleu grisé de Judges Bay.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Retour à Frienz, en passant par le supermarché, une bonne tortilla pour manger, une petite présentation à finir pour le travail, puis au lit.

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :