Mission Bay

28 03 2011

29 mars 2011, Frienz, Auckland, 7h20 (GMT+12)

Aujourd’hui, journée de travail plutôt tranquille. J’attends toujours les pièces d’adaptation pour mes capteurs de pression : l’usinage de la première est presque terminé en fin d’après-midi. Le premier essai de montage sera pour demain matin, avec perçage de nombreux trous sur les panneaux, puis collage des jauges de contrainte. Bref, pour tuer le temps, et surtout pour avancer dans mon travail, je passe la journée à finir de rédiger un rapport, pas le boulot le plus attrayant du monde. Mais il faut bien une fois traiter les données, et en tirer des conclusions.

Comme il fait beau, grand ciel bleu avec juste quelques traces de nuages, une température plus que clémente (24°C), je me fais déposer à Mission Bay par Quentin et Erwan en fin d’après-midi. Il s’agit de LA plage où les Aucklandais vont se détendre pendant la fin de semaine et se dégourdir les jambes après une journée de travail.

Mission Bay

Peu de monde, beaucoup de volatiles marins (mouettes & goélands), et un grand plongeon dans l’eau salée. Que du bonheur. Un peu comme la plage des Pélicans à Saint-Su’ après une dure journée d’étude, mais en mieux. Et bien sûr une vue magnifique, sur Rangitoto dont la silhouette se détache parfaitement sur le fond céruléen.

Rangitoto vu depuis Mission Bay

Imaginez ce paysage, maintenant, avec deux AC45, leurs voiles rigides brillant au soleil, se tirer la bourre dans la baie. Un moment définitivement magique. Par contre, étant en train de nager, je n’ai pas pu immortaliser cet événement, peut être qu’une prochaine fois… Je retourne vers la cité en empruntant Tamaki Drive, la route côtière avec une vue imprenable sur la baie et Auckland, dont la skyline se détache à contre jour.

Auckland's skyline vu depuis OkahuSoirée tardive à Frienz, avec des backpackers allemands en jouant à Januv – à prononcer Januf – un jeu de carte afghan, qui consiste à marquer le moins de point possible.

Publicités