La Côte – d’Aubonne à Nyon par les vignobles de La Côte

5 10 2011

Train, Lausanne-Martigny, le vendredi 7 octobre 2011

Selon les prévisions météorologiques, l’anticyclone des Açores devraient s’affaiblir en fin de semaine. Il avait permis à l’automne de jouer les prolongations jusqu’en ce début d’octobre. Si aujourd’hui les températures devraient grimper jusqu’à 22, voire 23 [°C], la chute sera brutal en fin de semaine : les maxima annoncés ne dépassants pas la quinzaine de degré, ainsi qu’un retour des précipitations. Bref, j’ai décidé de profiter de ce dernier jour pour me balader dans les vignes de La Côte, et éventuellement poursuivre mon chemin jusqu’à la Dôle.

Plongé dans une bande dessinée, après avoir oublié l’heure de mon train, je débarque peu avant dix heures à la gare d’Allaman. A travers les champs, je gagne Aubonne, situé sur le coteau au milieu des vignes. Je retrouve l’atmosphère des villages viticoles du Lavaux où le dédale des ruelles s’articule autour du Café du commerce à sa riche devanture. Dominant l’agglomération, le château médiéval dresse sa tour ronde, couronnée d’une coupole de Zinc. Le corps de logis, blanc, allongé, orné de nombreuses fenêtres, surplombe la route s’enroulant au sud de la colline. La remontant jusqu’au parvis du château, j’admire l’enchevêtrement de toits en contrebas.

Quittant Aubonne en direction de Féchy, je suis le chemin du Panorama Alpin. Ce dernier, long de 510 kilomètres relie Genève à Rorschach, sur les bords du Lac de Constance. Si la majeur partie de l’itinéraire circule dans les préalpes, d’où il jouit d’une magnifique vue sur le sommet des Alpes, aux abords du Léman, il traverse les régions viticoles du Lavaux et de La Côte. C’est ainsi que j’avance sur les routes bétonnées quadrillant les vignobles d’Aubonne à Bégnins. L’odeur, un peu âcre, du marc fermenté de raisins se répands dans les vignes, à mesure que la journée avance, les effluves sous la chaleur du soleil deviennent plus insistante. Les vendanges sont terminées ; je rappillerais les quelques grappes oubliées, aujourd’hui flétries.

Loin des raides pentes du Lavaux, de ses coteaux torturés par les combes et les vallons, ici les lignes sont espacées pour permettre la viticulture mécanisées. Les grandes parcelles s’étendent sur les voluptueux contreforts du Jura, ondulant en de douces courbes. Commun aux deux grands vignobles vaudois, le charme caractéristique des petits villages agricoles : Féchy avec la pyramide acérée de son église, Bougy-Villars avec Tristan, son réputé chocolatier, Bugnaux et ses deux magnifiques manoirs, Vinzel et ses célèbres boules, véritables délices gastronomiques … A mi-chemin, je frôlerais l’orée de la forêt, couronnant les terres viticoles. Hêtres, chataigners et noisetiers ont déjà revêtus leurs livrées automnales : le vert criard estival est remplacé par des teintes plus douces, virant peu à peu sur l’ocre et le brun.

Alors que ce matin, les crêtes du Jura se découpaient sur un fond bleu, de gros nuages blancs se sont déversés depuis la France. A la vue du sommet de la Dôle, disparaissant dans les brumes, je décides de rejoindre Nyon, plutôt que de poursuivre mon chemin par Saint-Cergue. A Bégnins, je quitterais l’univers viticole pour rejoindre les cultures maraîchères sur les berges du Léman. De l’autre côté de La Serine, je traverse le Bois des Chênes, une des rares réserves arboricoles helvétiques où les forestiers n’entretiennent pas la forêt. Depuis 1966, arbres et branches s’effondrent de vieillesse, contribuant à produire un épais tapis d’humus. Une fois Duillier passé, la balade est bien moins pittoresque : j’arrive à Prangins, accolé à la ville de Nyon. De là, je rejoins mes pénates à Renens.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :