Coast-to-Coast Walkway

20 03 2011

Debout à 7h30, un petit déjeuner, que je ne qualifierais pas de bon, étant donné que je ne me suis pas encore complètement habitué au pain mou. Mais bref, je suis en pleine forme et saute à 8h30 dans le train, en route pour Auckland Central. Un petit tour à l’iSite pour dégoter le plan du chemin coast-to-coast qui part de Viaduc Harbour pour arriver à Manukau Harbour, de l’autre côté de l’île, baigné par l’Océan Pacifique.

Comme je m’étais déjà baladé par le port et le quai hier, je prends le chemin en route à Albert Park.

… /* L’histoire sera écrite un peu plus tard, seules les conclusions seront présentes */ …

De retour à Pentland’s Backpackers, je déguste tranquillement une bière sur la terrasse en compagnie d’autres gens. Les discussions vont bon train sur les reventes de Campervan à l’arrivée de l’automne, l’utilité d’une voiture pour découvrir la Nouvelle-Zélande, …

Comme je déménage demain de Backpack, le souper est un peu frugal, histoire de finir les restes. Si, en Suisse, le célèbre pain-fromage-pomme est excellent, en Nouvelle-Zélande il ne représente pas l’excellence, si l’on parle du goût. Ces deux jours n’ont pas contribué à rendre les fromages plus goûtus, par contre, le pain, lui, s’est un peu raffermi sous l’effet de la déshydratation. Renseignement pris, il semblerait que dans ce pays tous les fromages doivent être préparés à partir de lait pasteurisé. Avant de retourner prendre l’air, je transfère des photographies de la carte SD sur l’ordinateur.  « Ô rage, Ô désespoir » pourrais-je m’exclamer – dans la réalité, j’ai utilisé un terme bien plus propre à la langue anglaise – : lors du transfert, la carte est notée comme corrompue. Bref, aucune photo d’aujourd’hui. Toutefois le splendide coucher de soleil que le ciel gris a négocié me fait vite oublier cette mésaventure. De toute façon, je repasserai sûrement par les plus jolis endroits.

Enfin, comme il s’agit du dernier soir à Pentland’s, je décide de gravir à nouveau rapidement le Maungawhau (Mt Eden) pour admirer Auckland by night, paysage si vanté pour sa luminosité par deux allemandes. L’effort – enfin pas tellement pour une dénivelée inférieure à 200 mètres – vaut le coup. Après un petit quart d’heure dans un chemin en terre battue serpentant dans les herbes grasses, Auckland se dévoile à l’œil. Si, de jour, le spectacle est terne avec ces petites maisons qui s’étalent à perte de vue, de nuit, les lampadaires des rues rendent ce paysage fantastique.

Auckland by Night, vu de Maungawhau (Mt Eden)

One Tree Hill, un lieu si che r à U2 (vu de Maungawhau, Mt Eden)

Publicités